Les astuces à connaître avant de repeindre son plafond

Repeindre un plafond n’est pas plus difficile que de repeindre un mur, en revanche la position pour le faire, peut être inconfortable. Pour repeindre son plafond sereinement et en toute sécurité, suivez ces quelques conseils pour un rendu parfait.

Se protéger et protéger sa pièce

La première étape est de choisir la couleur de la peinture, et la peinture en elle-même, souvent blanche pour un plafond. Ça, c’est le plus simple. Et pendant que vous êtes au magasin pour acheter votre peinture, profitez-en pour prévoir une combinaison, et des gants fins. Des gants épais peuvent gêner votre précision, alors que des gants fins vous protégeront et vous permettront de garder toute votre aisance. Et même si vous êtes un pro de la peinture de plafond, pensez aux lunettes de protection pour éviter les contacts avec les yeux lors de coulures ou de projections.

Ensuite, protégez aussi votre pièce. Pensez à couvrir votre sol avec une bâche, pour éviter les coulures sur le beau parquet, et s’il y a des meubles dans la pièce, faites place nette. Enfin, votre plafond doit être lisse et propre pour que la peinture prenne. Si l’ancien revêtement est craquelé, il faudra d’abord le poncer.

S’équiper

Pour repeindre son plafond, il faut ensuite s’équiper de peinture spéciale pour plafond, d’un bon rouleau, d’un pinceau pour les angles, du ruban de masquage, et bien sûr, d’un escabeau. Selon la hauteur de votre plafond et votre taille, choisissez le nombre de marches adéquat. En général pour un plafond, si vous mesurez entre 1m60 et 1m70, privilégiez un escabeau 4 marches, si vous mesurez plus d’1m70, optez pour un escabeau 3 marches, il faut pouvoir accéder à une hauteur de 2m50 à 3m. Privilégiez également un garde-corps sur lequel vous pourrez prendre appui pour sécuriser votre position.

Pour vous simplifier le travail au maximum, Hailo a conçu des escabeaux avec tablettes. Vous pourrez ainsi avoir à portée de main vos pinceaux et autres outils, et vous épargner les allers-retours.

Si vous avez déjà un escabeau, optez pour la tablette spéciale peinture, qui vous simplifiera la tâche.

Passer à l’action

Commencez par peindre les angles avec un pinceau rond, en déplaçant votre escabeau le long des murs. C’est une étape de précision, mais vous pouvez la simplifier en collant du ruban de masquage sur les murs. Dégagez bien les angles pour que vous puissiez ensuite passer le rouleau sans toucher les murs.

Ensuite, passez le rouleau sur le reste de la surface. Prenez soin de mettre suffisamment de peinture pour un recouvrement optimal et durable. Et surtout, prévoyez de repeindre votre plafond d’un coup, ne laissez pas à la peinture le temps de sécher avant de terminer votre plafond. Veillez bien à être homogène dans la répartition de la peinture.

Pour une finition impeccable, évitez de peindre votre plafond sous une trop haute température. Plus il fait chaud, plus votre peinture sèche vite, plus vous risquez d’avoir des traces de passage.

Respectez les délais de séchage, retirez le ruban de masquage, et hop, un plafond tout neuf !